Forum sur le sommeil des enfants et les difficultés rencontrées. Lieu d'échanges, de conseils, d'aide et de soutien pour tous les parents.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 RGO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
jenny
Adepte
Adepte


Nombre de messages : 21
Age : 37
Date d'inscription : 23/08/2006

MessageSujet: RGO   Mer 23 Aoû - 10:11

Bonjour, je m'appelle jenny, je suis maman d'un petit samuel qui a 5 mois 1/2 maintenant et qui malheuresement souffre de RGO depuis son retour de maternité, il est sous M*t*l*om et Gav***** depuis...
J'ai également fait deux séances chez l'osthéopathe...
Le probléme est qu'il ne dort PAS DU TOUT la journée et qu'il se reveille la nuit... Il a déja fait trois nuits de 10h, et depuis ses deux mois faisait des nuits de 8h. Mais depuis son otite et un malaise vagale, il se reveille toutes les nuits à 3h et 5h pour se reveiller complétement à 7h et ne redort pas avant 23h le soir. Un bébé qui n'a jamais fait de sieste et qui se reveille encore la nuit est trés épuisant, surtout lorsqu'il ne veut que les bras... J'ai besoin de tous les conseils possible, je suis seule, ma famille est loin et mes amis overbookés, merci d'avance,jenny.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cigogne
Indispensable
Indispensable


Nombre de messages : 1274
Localisation : Franche-Comté
Date d'inscription : 04/06/2006

MessageSujet: Re: RGO   Mer 23 Aoû - 10:30

As-tu essayé de le porter en écharpe de portage ?

C'est un soulagement pour les bébés souffrant de RGO car ils sont en position verticale ( mieux pour la digestion ) et le peau à peau du portage leur procure un massage doux qui les aide à mieux faire passer.
De plus, rassuré contre maman, ils s'endorment un peu ( pas beaucoup, 10 mn par çi, 10 mn par là...) mais ça leur fait le plus grand bien... Bébé rassuré s'endort mieux et a un sommeil plus serein.

Dis moi si tu veux des infos sur le portage en écharpe.

Cigogne, maman d'Esther, 25 mois, allaitée, portée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jenny
Adepte
Adepte


Nombre de messages : 21
Age : 37
Date d'inscription : 23/08/2006

MessageSujet: RGO   Mer 23 Aoû - 10:40

je n'ai pas d'écharpe mais un porte bébé que j'utilisais les seux premiers mois lorsqu'il a fait ses nuits, je le portait toute la journée mais maintenant il pése 8kg500 c assez lourd pour mon dos, je ne connais pas l'écharpe et je ne sais pas si il aimera, il adore regarder autour de lui et deteste être allongé.
Il s'endort au sein le plus souvent dans la journée mais eulement 15 mins, et sinon je l'ai au bras constament, même pour prendre une douche en 5 sec je pose mais il hurle et je le retrouve des larmes au coin de l'oeil... Savez vous combien de temps dure les RGO, est ceux la qui influent sur son comportement et pensez vous que cela peut être aussi les dents et comment le savoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lou
Adepte
Adepte


Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: RGO   Mer 23 Aoû - 11:42

jennysai pa tro quoi te donner com solution car moi meme je n en trouve pas
mai en te lisan je me suis un peu retrouvé avec mattéo
je ne sai pa s il a des rgo mai il est qd mùeme sous lai de confor mai san traitemen
il pleur souven meme tout le tps il dor presq pa se reveil la nuit mai se rendor immediatemen
il fau toujours l avoir sur les bras c epuisan

est ce q tu as introduit les ti po parce q g entendu dire q ca s arrangeai avec la diversification
bon g pa de recul ca fai q 2 j q on a commencé

en tout k je t envoi tou mon soutien et si t abesoin d en parler n hesite pas ca fai du bien de savoir q on est pa la seul dan cette situation
biz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jenny
Adepte
Adepte


Nombre de messages : 21
Age : 37
Date d'inscription : 23/08/2006

MessageSujet: RGO   Mer 23 Aoû - 12:06

lou, je comence les petits pot de fruits a quatre heures et ca depuis deux semaines mais aucune amélioration...
C vrai que je suis crevé et a bout mais a côté tellement heureuse car je partage tellement de chose avec mon p'tit chéeri... L'autre jour la pédiatre me disait "vous êtes 24h sur 24 avec alors ??!!", ma réponse fut directe, "bien sur, c mon fils...".
C vrai que à un moment je me suis posé la question sur l'allaitement mais j'ai trés vite vu que je ne pouvais pas arrêter de le mettre au sein... J'espére qu'avec le temps et la diversification ca ira mieux pour lui et pour moi...
En attendant je prend tous les conseils...
Merci pour ta réponse lou...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cigogne
Indispensable
Indispensable


Nombre de messages : 1274
Localisation : Franche-Comté
Date d'inscription : 04/06/2006

MessageSujet: Re: RGO   Mer 23 Aoû - 12:14

Je te mets un lien vers un site qui explique le portage en écharpe : c'est un portage particulièrement agréable pour le porteur car le poids de bébé est réparti très largement et bébé est porté haut.
Beaucoup de mamans disent qu'elles peuvent ainsi porter leur grand jusqu'à très tard ( plus de un an sans problème )

Je te mets le lien : http://echarpes.ouvaton.org/frames.html

Cigogne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cigogne
Indispensable
Indispensable


Nombre de messages : 1274
Localisation : Franche-Comté
Date d'inscription : 04/06/2006

MessageSujet: Re: RGO   Mer 23 Aoû - 12:16

J'ai également un document sur les RGO des bébés allaités : je te le copie colle :

Cigogne

Cas cliniques ... cas cliniques

Allaiter un bébé souffrant de reflux gastro-oesophagien

La plupart des bébés régurgitent, en raison du manque de tonicité du cardia et de l’immaturité des mécanismes physiologiques de la vidange gastrique. De plus, les nourrissons ont une alimentation liquide dont le volume rapporté à leur poids est très important ; en effet, pour un adulte de 65 kg, la quantité de lait absorbée par un bébé de 5 kg correspondrait à environ 8 litres par jour. Une étude portant sur 948 enfants a montré que :

· la moitié des nourrissons de 3 mois régurgitaient au moins une fois par jour
· la fréquence maximum des régurgitations était observée à 4 mois chez 67% des enfants
· la prévalence des régurgitations passait de 61% à 21% entre 6 et 7 mois
· 23% des enfants régurgitaient au moins 4 fois par jour à 5 mois, contre 7% des enfants de 7 mois.
La plupart du temps, le reflux est donc un phénomène normal, physiologique, qui disparaîtra avec le temps et la prise régulière d’une position plus verticale (assise, puis debout).

Mais parfois, un bébé souffre d’un « réel » reflux gastro-œsophagien (RGO). Le contenu de l’estomac remonte chroniquement dans l’oesophage, qui sera irrité par le contact répété avec un liquide acide. Cela s’accompagne souvent de régurgitations, mais il peut arriver que le bébé ne régurgite pas et manifeste simplement sa souffrance par ses pleurs. Là aussi, ce phénomène se résoudra spontanément avec le temps, les symptômes disparaissant chez la plupart des enfants entre 9 et 12 mois. Chez certains enfants, le RGO sera associé à une autre pathologie (encéphalopathie, hernie hiatale…) ; ces enfants auront généralement besoin d’un traitement assez lourd au long cours, ou d’une intervention chirurgicale.


Symptômes les plus courants

· des régurgitations et/ou vomissements fréquents, présents dans 90% des cas
· des troubles importants du sommeil
· des pleurs fréquents et inconsolables
· un enfant agité pendant les tétées
· un bébé qui veut téter en permanence ou au contraire qui semble ne pas aimer téter

Rarement, le RGO peut devenir un problème de santé sérieux. Il peut provoquer une oesophagite, avec douleurs importantes à type de brûlures rétrosternales ascendantes, et parfois une inhalation de liquide gastrique (pouvant induire une infection pulmonaire, voire exceptionnellement le décès). Seront considérés comme des signes inquiétants, nécessitant une exploration :
· une prise de poids insuffisante
· des problèmes respiratoires : bronchite, toux, wheezing, pneumonie, épisodes d’apnée et de cyanose, étouffements
· une dysphagie, une irritation pharyngée, des crachements de sang
· des malaises, des pertes de connaissance
Une allergie peut être à l’origine du RGO, ou peut rendre sérieux un problème qui serait autrement bénin. Une étude portant sur 204 nourrissons souffrant de RGO a retrouvé une allergie aux protéines du lait de vache chez 41,8% d’entre eux. Les auteurs recommandaient de rechercher l’existence d’une telle allergie (ou d’une allergie à un autre aliment) chez tous les bébés présentant un sérieux problème de reflux. Le tabagisme passif peut aussi jouer un rôle ; une étude a retrouvé une corrélation linéaire entre l’importance de la tabagie passive à laquelle l’enfant était exposé et la fréquence des épisodes de reflux chez l’enfant ; les auteurs notaient que les mères qui allaitaient étaient moins souvent fumeuses que les mères qui donnaient un lait industriel (18,2% contre 34%).

Des examens complémentaires peuvent éventuellement être effectués. Leurs résultats ne sont pas toujours probants, et ces examens sont perturbants pour l’enfant. Ils devraient donc être réservés aux cas de RGO sévère.
· la pHmétrie oesophagienne nécessite la pose d’une sonde oesophagienne pendant au moins 18 heures
· le TOGD décèlera une malposition du cardia, une hernie hiatale, une anomalie de la vidange gastrique, une oesophagite sévère
· l’endoscopie permettra d’objectiver l’oesophagite et de préciser sa gravité

L’allaitement peut et doit être poursuivi lorsqu’un enfant souffre d’un RGO. Des études ont montré que le RGO était moins fréquent chez les enfants allaités, et que les symptômes en étaient moins sévères. Le travail musculaire des structures buccales est beaucoup plus important pendant la tétée au sein que pendant la prise d’un biberon, ce qui a un impact sur le tonus musculaire de l’œsophage et de l’estomac. Le lait humain se digère plus vite et plus facilement que le lait industriel ; moins le lait passe de temps dans l’estomac, et plus le risque de reflux est bas. Le pH gastrique après absorption de lait humain est plus bas qu’après absorption de lait industriel, ce qui accélère encore la vidange gastrique chez l’enfant allaité. Une étude de Heacock et al, portant sur 37 enfants allaités et 37 enfants nourris au lait industriel, a analysé la survenue du reflux dans les 4 heures suivant un repas. Il y a eu 83 épisodes de reflux chez les enfants allaités, contre 144 chez les enfants nourris au lait industriel. Par ailleurs, le lait maternel est une substance humaine ; en cas d’inhalation bronchique, il posera moins de problèmes que le lait industriel.


Les mesures thérapeutiques de base

Avoir un bébé qui souffre de RGO n’est pas facile à vivre pour les parents. Ils pourront se sentir totalement incompétents devant ce bébé qui pleure pendant des heures, et qui semble inconsolable. La mère pourra penser que son bébé souffre à cause de son lait. Vous pourrez la rassurer en lui disant que le lait maternel est ce qu’il y a de mieux pour son bébé en pareil cas. Les mesures suivantes seront utiles :
· Garder l’enfant en position verticale pendant et après les tétées. La gravité aidera à éviter les remontées acides. Porter l’enfant régulièrement dans un porte-bébé qui le maintient en position verticale, en veillant à éviter une compression abdominale. Le mettre au sein en faisant en sorte qu’il ait la tête plus haut placée que le tronc. Porter souvent le bébé. Pleurer régulièrement augmente le risque de reflux. Ne pas trop serrer les couches (préférer les couches qui s’attachent sous l’ombilic). Se méfier des « maxi-cosis » dans lesquels l’enfant est tassé sur lui-même.

· Lui faire faire des rôts à plusieurs reprises pendant la tétée, surtout s’il tète goulument. Moins il aura d’air dans l’estomac, moins il risquera d’avoir un reflux.

· L’augmentation de la fréquence des repas et la diminution de leur volume n’a pas réellement fait la preuve de son efficacité, mais semble cependant être une mesure de bon sens : un estomac moins rempli débordera moins volontiers qu’un estomac distendu par un volume important de liquide. Préférer donc les petites tétées fréquentes. Le lait coulera moins vite et le bébé avalera moins d’air. Si nécessaire, ne donner à l’enfant qu’un seul sein par tétée.

· Eviter de donner à l’enfant tout liquide non indispensable ; proscrire tout particulièrement les jus de fruit acides.

· Certains bébés souhaitent téter souvent parce que le fait d’avaler du lait diminue l’acidité œsophagienne en tamponnant les sécrétions gastriques, et que la succion a un effet calmant. D’autres enfants comprendront rapidement que le fait de manger est suivi de manifestations douloureuses, et pourront refuser de téter. Dans ce cas, il sera utile de varier les positions d’allaitement, de marcher pendant que l’enfant tète, d’avoir beaucoup de contacts physiques avec lui.

· En cas de RGO sévère, un traitement postural sera institué. L’enfant sera placé pour dormir en position ventrale déclive à 30° jusque vers environ 5-6 mois, maintenu par un harnais. Par la suite, l’enfant tolérant souvent mal le harnais, la tête du lit sera surélevée par des cales.


Les traitements médicamenteux

La nécessité d’un traitement médicamenteux doit être soigneusement pesé ; il représente en effet une contrainte importante, et il interfèrera de façon importante avec l’allaitement. Force est de constater que les régurgitations sont abusivement hypermédicalisées en France, ce qui est inquiétant dans la mesure où les traitements ne sont pas dénués d’effets iatrogènes. Une enquête effectuée en 1996 dans les Yvelines a montré que 32% des enfants de moins de 6 mois avaient un traitement anti-reflux, 90% de ces enfants recevant du cisapride (Prépulsid®).

A priori, un traitement médicamenteux anti-reflux n’est pas indispensable chez un enfant dont la croissance est normale, et qui ne présente pas de symptômes indiquant des complications pulmonaires, sauf si les manifestations douloureuses sont importantes.

Epaissir le lait est encore fréquemment recommandé ; on recommandera alors de donner à l’enfant un épaississant avant les tétées (caroube, Gélopectose®, mucilage : Gulmik®, amidon de maïs : Magic Mix®). Des études ont toutefois montré que cela n’avait guère d’impact sur la symptomatologie d’un RGO sévère. En cas de régurgitations, le lait épaissi est nettement plus agressif pour la muqueuse œsophagienne que le lait seul. Par ailleurs, l’épaississement du lait a pour principal effet d’induire une constipation qui peut éventuellement aggraver le RGO. Ces épaississants peuvent améliorer la symptomatologie douloureuse, tout en laissant évoluer le RGO à bas bruit, ou aggraver l’ensemble du tableau. Une étude de Dietsch et coll a suivi 413 enfants souffrant de RGO. Chez les enfants de moins de 4 mois (n = 147, dont 19% étaient exclusivement allaités, et 12,2% étaient partiellement allaités), 87% de ceux qui avaient une alimentation épaissie régurgitaient contre 58% des enfants dont l’alimentation n’était pas épaissie. La diversification n’avait pas non plus d’impact favorable : 71,4% des enfants qui avaient une alimentation diversifiée régurgitaient, contre 57,7% des enfants qui ne consommaient que du lait.

Allaiter un bébé souffrant d’un RGO

Breastfeeding a baby with gastric reflux. Anonymous.
B Rev 1998 ; 6(2), 23-25.

L’accouchement de cette mère a été normal, et l’enfant a pris le sein rapidement et facilement. Cependant, la mère s’est présentée en consultation 15 jours après le retour au domicile, en raison des pleurs incessants de l’enfant. L’examen clinique et l’examen détaillé de la pratique d’allaitement n’ont rien retrouvé d’anormal. La mère est repartie avec un certain nombre de suggestions destinées à l’aider à calmer son bébé (massages, bercement…). Toutes se sont avérées totalement inefficaces.

L’enfant n’était calme que lorsqu’il était au sein. Avec le temps, le bébé a commencé à régurgiter de plus en plus abondamment. Lors de la seconde consultation, 9 semaines après la naissance, l’enfant ne dormait quasiment pas de toute la journée, et il se réveillait fréquemment la nuit pour téter. Il pleurait la majeure partie du temps où il n’était pas au sein, et régurgitait de grandes quantités de lait maternel. Le pédiatre a prescrit du Prépulsid et un épaississant. Ce traitement a réduit la fréquence et l’abondance des régurgitations, mais pas la durée quotidienne des pleurs de l’enfant (jusqu’à 14 heures par jour). La mère était très inquiète et démoralisée. Elle a essayé d’éliminer de son alimentation un certain nombre d’aliments, sans aucun effet sur le comportement de son bébé.

La situation a perduré ainsi pendant des mois. Par moments, la mère se sentait au bord de la dépression, et avait très peur d’agresser son enfant. Elle a consulté un certain nombre de professionnels de santé, mais tous lui ont répondu qu’il n’y avait rien d’autre à faire que de poursuivre le traitement anti-reflux, de prendre son mal en patience et d’attendre que les choses aillent mieux. Elle a cependant poursuivi l’allaitement, y compris après la reprise de son travail. Les choses ont commencé à s’améliorer nettement lorsque l’enfant a atteint l’âge de 9 mois. Il a été sevré à 11 mois, et à 13 mois le problème était presque totalement résolu.

Avec le recul, la mère pense que les choses auraient été plus faciles à supporter si elle avait pu parler des difficultés qu’elle vivait avec son enfant, et exprimer ses sentiments de frustration, d’impuissance, de colère et de culpabilité. Il est important de se souvenir que, lorsqu’une mère affronte une situation de cet ordre, qui la fait se sentir la plupart du temps totalement incompétente en tant que mère, elle a besoin de davantage que de quelques phrases lénifiantes pour éviter de sombrer dans une sévère dépression ; seule une écoute patiente, chaleureuse et attentive lui permettra d’exprimer son vécu ; cela vous permettra en outre de voir avec elle si une aide plus spécialisée ne serait pas utile (remise en question du traitement de l’enfant, soutien psychologique ou traitement anxiolytique chez la mère…).

Les accélérateurs de la vidange gastrique n’ont pas démontré d’efficacité significative sur la fréquence des épisodes de reflux, mais ils ont un impact sur la pHmétrie gastrique. Le métoclopramide (Primpéran®) n’est réellement efficace qu’à partir d’une posologie potentiellement toxique provoquant de fréquents effets iatrogènes neurologiques, raison pour laquelle il est à déconseiller. Le dompéridone (Motilium®) a démontré une efficacité à une posologie de 0,8 à 2 mg/kg/jour. Le cisapride (Prépulsid®) peut être utilisé à la posologie de 0,6 à 0,8 mg/kg/jour (avec surveillance de l’espace QT par ECG).

Les antiacides (sels d’aluminium, de calcium, de magnésium, sucralfate, smectites…) ont pour rôle de diminuer les symptômes d’oesophagite, et en particulier les manifestations douloureuses. L’oesophagite peut en effet aggraver le manque de tonus du cardia, et favoriser le RGO. Leur effet clinique reste peu étudié ; ils ont peu d’effets secondaires.

Les antisécrétoires (cimétidine, ranitidine, oméprazole) ne sont normalement pas utilisés en pédiatrie. Bien que peu d’effets secondaires aient été signalés chez des bébés traités avec ces molécules, ils seront réservés aux cas de RGO sévères, ayant résisté aux autres traitements, sous contôle endoscopique régulier, et pendant un temps aussi court que possible.

« Il faut réhabiliter le bavoir »
Pr Dominique Turck
« Les régurgitations sont essentiellement un problème de lessive, non un problème médical »
Dr Gregory White



Références – Bibliographie :

· Gastroesophageal reflux or the spitty baby. C Magill Vlastos. Northern LLLights 1998, n°106.
· Breastfeeding the baby with gastroesophageal reflux. L Barmby. New Beg, Nov-Dec 1998, 175-76.
· Abus sur les reflux. Que Choisir 1998 ; 353 : 38-40.
· Influence of breast versus formula milk on physiological gastroesophageal reflux in healthy newborn infant. HJ Heacock, HE Jeffery, JL Baker and M Page. J Pediatr Gastroenterol Nutr 1992 ; 14 : 41-46. LLLettre des AM n°15, p.19.
· Gastroesophageal reflux and cow’s milk allergy in infants : a prospective study. G Iacono, A Carroccio, F Cavataio et al. J Allergy Clin Immunol 1996 : 97 : 822-27.
· Clinical and pH-metric characteristics of gastro-oesophageal reflux secondary to cow’s milk protein allergy. F Cavataio, G Iacono, G Montalto et al. Arch Dis Child 1996 ; 75(1) : 51-56.
· Environmental tobacco smoke exposure and gastroesophageal reflux in infants with apparent life-threatening events. B Alaswad, PL Toubas, JE Grunow. J Okla State Med Assoc 1996 ; 7(89) : 233-37.
· Prise en charge diététique du reflux gastro-oesophagien de l’enfant. J Dietsch, C Ezingeard, JP Chouraqui. Revue Internationale de Pédiatrie 1995 ; 260 : 58-62.
· Traitement médicamenteux du RGO de l’enfant. D Turck. Revue Internationale de Pediatrie 1995 ; 260 : 63-65.
· Prépulsid et allongement de l’espace QT. C Tahiri. J Pediatr Puériculture 1998 ; 11 ; 422-28.
· Le reflux gastro-oesophagien du nourrisson. P Foucaud, E Araujo, A de Truchis, S Jegaden, M Bellaiche, N Boige. Les Cahiers de la Puéricultrice 1997 ; 134 : 4-20.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cigogne
Indispensable
Indispensable


Nombre de messages : 1274
Localisation : Franche-Comté
Date d'inscription : 04/06/2006

MessageSujet: Re: RGO   Mer 23 Aoû - 12:18

Lou, j'ai pensé à toi hier et je me suis demandée si vous aviez fait faire des tests d'allergie à votre loulou ?
C'est aussi une piste pour les bébés très éveillés, qui pleurent beaucoup, qui ont des colliques...

Cigogne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jenny
Adepte
Adepte


Nombre de messages : 21
Age : 37
Date d'inscription : 23/08/2006

MessageSujet: RGO   Mer 23 Aoû - 12:36

il est vrai que samuel est constipé depuis quelque temps et j'ai esaayé de modifier un peu mon alimentation est ce pour celaque ces relux s'accentus ??? Il a seulement des reflux interne sans régurgitation et je met en pratique tous les conseils, enumérés dans le texte que tu m'as envoyé, depuis le debut... Je sais que cela s'arrangera avec le temps, je crois seulement que c dur pour moi car je me consacre a mon fils et n'ai pas de temps pour moi... et quand il pleur ca me brise le coeur... Même les ballades en poussette ne marche pas je suis obligé de le prendre aux bras et pousser la poussette en même temps pas pratique, alors je sort que le soir quand mon mari rentre du travail et qu'il peut pousser la poussette a ma place...
Pensez vous qu'il puisse également faire ses dents ? et que faire pour sa constipation ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cigogne
Indispensable
Indispensable


Nombre de messages : 1274
Localisation : Franche-Comté
Date d'inscription : 04/06/2006

MessageSujet: Re: RGO   Mer 23 Aoû - 12:50

La constipation chez un bébé allaité est extrêmement rare : il s'agit de boulettes de caca dures : c'est ça qu'a ton fils ?

Pour les dents, c'est vrai que ça peut jouer : c'est un moment un peu dur parce que les bébés peuvent être gênés, se sentir mal...

Ce que tu racontes ressemble beaucoup à ce que nous avons vécu avec Esther : beaucoup de tétées, bébé qui s'endort au sein, micro sieste de quelques minutes, beaucoup de pleurs, pas moyen de la poser sans qu'elle hurle, douche prise avec un bébé hurleur dans un transat au pied de la douche, repas escamotés... pas facile de trouver du temps pour soi au milieu de toute l'attention nécessaire pour une si petite personne ! nous n'étions pas du tout préparé à avoir ce genre de bébés ! et pourtant... je me rends compte que ce genre de bébés est assez courant !!!
Ce qui nous a permis de répondre aux besoins de bébé tout en continuant à vivre, ça a été le portage en intensif avec l'écharpe.
Est-ce que ça te dirait d'essayer ?

Cigogne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cigogne
Indispensable
Indispensable


Nombre de messages : 1274
Localisation : Franche-Comté
Date d'inscription : 04/06/2006

MessageSujet: Re: RGO   Mer 23 Aoû - 12:51

Voici un document sur les selles des bébés allaités :

Allaiter Aujourd'hui n°58 - Le point sur...
les selles du bébé allaité

Dans l'utérus, le fœtus boit du liquide amniotique en permanence, environ 150 ml / kg. Ce liquide a le goût et l'odeur de ce que mange sa mère. In utero, le fœtus perçoit les odeurs et il développe son goût. Ses reins fonctionnent et il urine dans le liquide amniotique. Ce dernier est composé d'eau et de déchets cutanés provenant de la desquamation de la peau et digérés par l'intestin. Dès quatre mois de grossesse, l'intestin se remplit d'une substance noir verdâtre, produit du métabolisme du foie et des résidus non assimilables : le méconium. Il n'y a pas d'émission de selles au cours de la vie intra utérine, sauf en cas de souffrance fœtale. Ce méconium noir, visqueux, filant, inodore est normalement émis dans les 24 premières heures, parfois dans les minutes qui suivent la naissance.

Le colostrum, de par sa composition, est laxatif et des tétées nombreuses vont aider à son expulsion. Cette évacuation rapide va permettre de minimiser l'importance de l'ictère (ou jaunisse, terme parfois encore utilisé) dit " physiologique ". En effet, le méconium contient de la bilirubine, produit qui provient de la dégradation de l'hémoglobine des globules rouges et qui donne sa coloration jaune à la peau des nouveau-nés ictériques. Plus vite le méconium sera éliminé, moins la bilirubine de l'intestin pourra être déconjuguée par un enzyme et réabsorbée dans l'organisme et moins l'enfant sera ictérique.

La transition entre le méconium et les selles normales se fait en trois à cinq jours en fonction du nombre de tétées efficaces de l'enfant. Un retard dans cette évolution demande une évaluation précise de l'allaitement pour s'assurer que le nouveau-né boit suffisamment de lait maternel et que la lactation est bien stimulée.
Une fois que le lait est arrivé en abondance (la " montée de lait "), c'est-à-dire aux environs du troisième jour, le nouveau-né devrait éliminer au moins 2 à 3 selles par 24 h. Elles sont jaunes, couleur œuf brouillé ou moutarde, exceptionnellement tirant vert le vert, abondantes, molles ou même liquides (ce n'est pas de la diarrhée). Des taches sur la couche ne suffisent pas. Bien souvent, il émettra des selles à chaque tétée à cause d'un réflexe gastro-colique : quand l'estomac se remplit et que la digestion commence, l'intestin se contracte et se vide.
Il est facile au jour le jour de surveiller les " sorties " du bébé qui correspondent aux " entrées ", c'est-à-dire à la quantité de lait qu'il boit. S'il y a beaucoup d'entrées de lait maternel, il y aura logiquement beaucoup de sorties - urines et selles - et la courbe de poids sera donc ascendante. Cette surveillance permet de réagir rapidement : si l'on constate moins de cinq à six couches mouillées d'urine et moins de trois couches souillées de selles par 24 h, c'est que l'enfant ne reçoit pas assez de lait et la conduite de l'allaitement est à revoir rapidement avec une personne compétente en allaitement avant que la stagnation ou la chute de poids ne vienne confirmer le manque de lait .

Les selles sont fréquentes, plusieurs par jour, les 4 à 6 premières semaines de vie. Puis, de façon assez soudaine, sur quelques jours, certains enfants peuvent présenter ce que l'on appelle des selles rares d'enfant au sein. Ils font des selles tous les trois, quatre, huit jours et même parfois de façon encore plus rare. A notre connaissance, il n'y a pas pour l'instant d'explication à cette particularité de l'enfant allaité de plus de 4 à 6 semaines.
L'enfant a donc plus de 1 mois, il est allaité exclusivement, va bien, supporte sans aucun trouble de ne pas aller à la selle. Il n'est pas ballonné, ne vomit pas, a des gaz, ce qui démontre qu'il n'est pas en occlusion. Il urine très bien, comme d'habitude, car il boit comme d'habitude, il continue à grossir, ne se plaint de rien. Simplement, les jours passent et il n'émet pas de selles. En général l'inquiétude parentale augmente jusqu'au jour où les selles arrivent, et là il vaut mieux prévoir un bain et un paquet de couches car il y en aura de la tête aux pieds ! C'est l'abondance des selles, qui doivent toujours être molles, qui confirme que cette situation est bénigne. Et le fait que ces selles soient volumineuses contredit l'hypothèse émise par certains que l'enfant absorberait tout ce qui lui est apporté par un lait maternel très digeste. Cela va se répéter à plusieurs reprises, et puis les selles redeviendront plus fréquentes sans que l'on puisse comprendre pourquoi.
La plupart du temps, cela ne sert à rien que les mères boivent des litres d'eau Hépar, ou de jus de pomme, car l'enfant n'est pas constipé, ses selles ne sont pas dures, déshydratées, elle sont là, liquides, mais ne sortent pas. Inutile aussi de lui donner jus d'orange, pruneaux ou autre médicament, car il n'est pas constipé, il a simplement des selles rares d'enfant au sein qui va bien. Inutile d'aller perturber sa flore intestinale avec un produit autre que le lait maternel ! L'enfant n'aura plus tard aucun problème intestinal ni de constipation (qui se définit par des selles dures, en billes, difficiles à émettre et qui peuvent être à l'origine de fissures anales et de saignement local). Sont réellement constipés certains enfants sevrés et nourris avec un lait industriel, donc en fait avec un lait en poudre à base de lait de vache, et qui ont alors des selles très dures qu'ils ont du mal à faire sortir et qui nécessitent une prise en charge diétético-médicale.

Il arrive que quelques enfants allaités avec des selles rares aient au bout d'une petite semaine l'air un peu gênés. Il est possible alors de leur faire un petit massage abdominal ou de leur chatouiller l'anus avec un coton mouillé par exemple (mais pas avec un thermomètre, qui risque de causer des blessures). Tous les examens radio, lavement baryté, hospitalisation sont strictement inutiles puisque cette situation est banale et très bien connue des personnes qui accompagnent des mères qui allaitent.
Et si votre bébé voulait ainsi tester que les personnes à qui vous parlez de la rareté de ses selles s'y connaissent en allaitement et ont l'habitude de suivre des bébés allaités ?!
Marie Courdent
Animatrice LLL - Puéricultrice - Consultante en lactation - Formatrice en allaitement LLLFF

références
Votre bébé, Dr L. et J. Rossant, Robert Laffont
Allaitement et selles rares, A Quesney et J.P. Lellouche, Prescrire, juin 1985
Mon bébé prend-il assez de lait ?, feuillet LLLF, sept 2002
Les selles du bébé allaité, LLLettre des Associés Médicaux, n° 4, juin 1990




www.lllfrance.org
Peut être reproduit, imprimé ou diffusé à condition de mentionner la provenance de cet article.
publié dans Allaiter Aujourd'hui n° 58, LLL France 2004

Commander ce numéro
S'abonner à Allaiter Aujourd'hui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lou
Adepte
Adepte


Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: RGO   Mer 23 Aoû - 13:10

non cigogne on a pa fai de test d allergie mai il n a pa un terrain allergique pesonne ne fai d allergie dan notre famille
mai je lui proposerai a la prochaine visite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jenny
Adepte
Adepte


Nombre de messages : 21
Age : 37
Date d'inscription : 23/08/2006

MessageSujet: RGO   Mer 23 Aoû - 13:14

Il est vrai que samuel ne présenta pas de constipation comme tu le decrit et il a beaucoup de gaz, donc je suis rassurée de savoir que les bébés allaités peuvent ne pas avoir de selles pendant 4 ou 8 jours car cela fait deux jours qu'il n'en a pas eu... Ce qui me perturbe c'est que ce n'est pas bon pour ses reflux. Je pense depuis plusieurs semaine a ces écharpes de portage mais j'ai peur que ca ne soit pas pratique, peux tu m'en dire en peu plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cigogne
Indispensable
Indispensable


Nombre de messages : 1274
Localisation : Franche-Comté
Date d'inscription : 04/06/2006

MessageSujet: Re: RGO   Mer 23 Aoû - 13:19

Lou, insiste pour qu'il lui fasse faire des tests... les allergies sont devenues des plaies, entre la pollution et les cochonneries ambiantes, de plus en plus d'enfants en souffrent, même si apparemment, ils n'étaient pas "à risque"...

Tiens nous au courant,

Cigogne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cigogne
Indispensable
Indispensable


Nombre de messages : 1274
Localisation : Franche-Comté
Date d'inscription : 04/06/2006

MessageSujet: Re: RGO   Mer 23 Aoû - 13:24

Certains bébés ne font pas du tout de selle pendant une semaine ou deux. Si les gaz sont toujours là, c'est qu'il n'y a pas d'occlusion, donc pas de soucis. Si l'aspect des selles reste normal, pas de soucis. Quand le caca vient, prévois du change, pour lui et pour toi aussi ! parce que la quantité peut être... débordante ! :=)

Il me semble qu'une maman sur le forum a déjà parlé des massages pour soulager les petits ventres des loulous... A voir aussi pour le soulager en cas de ventre tendu.

Jenny, je te parlerai du portage avec plaisir.
Je reviendrai poster cet après-midi.
Si tu as des questions précises, n'hésite pas à les mettre.
N'hésite pas à aller faire un tour sur le site que je t'ai donné : les images montrent bien les techniques et on voit une maman porter un grand.

A tout à l'heure,

Cigogne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jenny
Adepte
Adepte


Nombre de messages : 21
Age : 37
Date d'inscription : 23/08/2006

MessageSujet: RGO   Mer 23 Aoû - 15:13

moi je me demande comment font les mamans avec des bébés comme ca, comment toi tu as fait au quotidien, je ne sais pas si tu travailles ou si tu toccupe de ta fille, si tu as de la famille qui t'aide ou des amis...Je ne laisse quasiment jamais samuel pleurer comme me le conseil plusieurs personnes...J'ai décidé avec mon mari de rester à la maison pour m'occuper de samuel, comme c'est mon premier je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre, heuresement qu'il a des phases d'éveil extraordinaire ou on partage beaucoup de choses...C'est vrai que le plus dur c la nuit et la journée quand il est fatigué et qu"il ne peut dormir...
Avez vous des conseils ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cigogne
Indispensable
Indispensable


Nombre de messages : 1274
Localisation : Franche-Comté
Date d'inscription : 04/06/2006

MessageSujet: Re: RGO   Mer 23 Aoû - 15:53

Nous avons également pris le parti de ne jamais laisser pleurer Esther... nous la mettions le matin dans l'écharpe et elle en sortait pour les tétées ( nombreuses : elle a été exclusivement allaitée jusqu'à 7 mois et demi ; pour qu'on change sa couche... ou pour qu'on se la "passe" quand papa était présent...) : ce portage en intensif nous a permis de ne plus avoir une petite fille qui pleurait ENORMEMENT... ce n'est pas une décision simple parce que ça n'est pas culturel dans nos contrées d'avoir un bébé tout le temps sur soi... c'est pourtant ce que font 90 % des mères sur Terre ! on s'est dit qu'il devait bien y avoir une bonne raison !

Nous avons très vite adopté ce mode de vie. Un bébé en écharpe participe à la vie, ne l'interrompt pas, il ne "gêne" pas ; il fait partie intégrante du quotidien. Pas besoin de l'armada de puériculture : pas de transat ( offert par sa tante, neuf !!!! ), pas de lit parapluie pour les sorties ( bébé dans l'écharpe n'a pas besoin d'être posé !)...

La mise de l'écharpe est simple et le coup de main est très vite acquis : nous nous sommes entraînés une heure ou deux devant le site que je t'ai donné et le tour est joué !
L'écharpe est solide et confortable : sur les épaules,c'est 70 cm de tissus qui permettent de bien répartir le poids de bébé.
Bébé est porté haut ( son front est à hauteur de bisous ) : ça n'abaisse pas le point d'équilibre du porteur contrairement aux porte-bébé du commerce.
Bébé est porté les jambes écartées, ce qui facilite le portage parce que les pieds ne pendouillent pas.
Bébé est porté assis, et pas sur ses parties génitales.
Le contact peau à peau facilite la digestion, muscle bébé en douceur ( en Afrique, les bébés portés marchent à 6 mois ).

Tu peux trouver des écharpes pas très chères ( 50 euros ).
Tu habites Paris ? ( j'ai une adresse avec des écharpes pas chères et possibilité de démonstration )
Sinon, un peu partout en France, il existe des mamans qui font des "cours " de portage. Dis moi où tu habites ( en mp si ça te gêne de le mettre sur le forum ) et je te donnerai les adresses.

Pour la nuit, nous avons instauré le cododo avec Esther pour pouvoir me reposer...
Comment faites vous avec Samuel ?

Cigogne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jenny
Adepte
Adepte


Nombre de messages : 21
Age : 37
Date d'inscription : 23/08/2006

MessageSujet: RGO   Mer 23 Aoû - 16:48

Nous pratiquons toujours le cododo, en fait quand il s'endort le soir je le met dans son lit, mais si il se reveil dans la nuit nous finissons notre nuit ensemble...Tu ne pense pas que ce soit trop tard pour l'écharpe ? il va bientôt avoir 6 mois ? jusque quel âge as tu porter Esther ? et l'allaitement ? comment est elle aujourd'hui ?
J'habite Albi, une petite ville préd de Toulouse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cigogne
Indispensable
Indispensable


Nombre de messages : 1274
Localisation : Franche-Comté
Date d'inscription : 04/06/2006

MessageSujet: Re: RGO   Mer 23 Aoû - 17:40

Le cododo doit te permettre de dormir quand même un peu, non ? ça te permet surtout de ne pas avoir à te lever, ce qui est un gain de temps sur le sommeil !

Esther est toujours portée ! le portage peut durer très longtemps dans une écharpe, jusqu'à 18 kg sans problème...
De nombreuses mamans commencent vers 5/6 mois justement car elles se rendent compte que leur bébé doit encore être porté mais qu'ils ne rentrent plus dans le porte bébé... et jusqu'à ce que bébé soit autonome ( 4 pattes ou marche ), il a encore besoin d'être +++ dans les bras !
Une maman récemment a acheté une écharpe pour sa grande de 2 ans : quand elles allaient se promener, la balade commençait en poussette, continuait un peu à pied et se terminait dans les bras ( avec la grande dans un bras et la poussette dans l'autre ! pas pratique comme tu le disais !). Avec l'écharpe, la promenade commence à pied et finit dans l'écharpe, sans poussette à pousser !
La petite adore ( à ma connaissance, je n'ai jamais rencontré d'enfants qui n'aiment pas le portage en écharpe : c'est un portage très sécurisant, très enrobant, qui doit leur rappeler les bons souvenirs de '"l'intérieur", tout contre le porteur, à entendre son coeur...)

Esther est toujours portée, moins qu'avant, évidemment... c'est surtout un portage "urbain", quand on va faire les courses, quand on va au marché. Je prends l'écharpe et je la mets dedans quand j'ai besoin d'avoir les mains et l'esprit libres ( pas besoin de la surveiller pendant que je paye : elle est tout contre moi, toute assagie par le contact !)
Quand nous partons faire des promenades longues, c'est papa qui porte dans l'écharpe ( sur le dos ). On se sent libre d'aller n'importe où sans se poser la question si le chemin est praticable en poussette... quelle liberté ! L'année dernière, nous avons passé nos vacances en montagne, avec balade à 2000 m avec une petite fille d'un an ! quel plaisir !

L'allaitement s'est poursuivi tout naturellement et nous attendons le sevrage naturel ( le moment où l'enfant décide de lui-même d'arrêter de téter ). Esther a été exclusivement allaitée jusqu'à ce qu'elle veule bien prendre des solides : elle a commencé à 7 mois et demi à prendre un petit morceau de poire... puis petit à petit, elle a goûté à tout un tas d'aliments et elle a augmenté doucement les quantités.
C'est une petite fille de 2 ans qui mange de tout avec appétit et qui continue à téter au moins trois fois par jour... elle a tété énormément jusqu'à ses 22 mois ( elle tétait la nuit surtout ).

Je te mets les coordonnées des animatrices Lana ( c'est une marque d'écharpe de portage d'EXCELLENTE QUALITE ).
http://monde-de-bebe.com/cgi-bin/api/gest_bd_request.pl?apercu=mode_apercu&champ=rubrique&lang=fr&action=&quoi=554

A bientôt,

Cigogne, maman d'Esther, 25 mois, allaitée, portée, cododotée "à temps partiel"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
almego
Adepte
Adepte


Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: RGO   Mer 23 Aoû - 17:57

Bonjour les filles,

Moi aussi j'ai un bb rgo de 14 mois, toujours allaitée...c'est une vraie galère même si elle ne souffre plus autant , elle ne fait toujours pas de nuit complète.
Jenny, peut être que le traitement de ton bb n'est pas assez efficace, si son rgo est interne, il peut avoir des brûlures de l'oesophage qui l'empèchent de dormir couché. L'écharpe , ça peut être une solution.
Autrement, essayer d'avoir un traitement plus adapté.
Je dois partir de chez moi maintenant, je reviens discuter ce soir et relire tout ça tranquillement.
A +
Almego
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jenny
Adepte
Adepte


Nombre de messages : 21
Age : 37
Date d'inscription : 23/08/2006

MessageSujet: RGO   Mer 23 Aoû - 18:15

Cigogne merci beaucoup pour tous tes conseils, je me suis renseigné et ils vendent des écharpes de portageà bébé 9 là où j'habite, ca m'évite d'aller à Toulouse (80 km). Je m'entrainerai grâce aux sites que tu m'as communiqué avec l'aide du papa...Je te tiendrais au courant si samuel apprécie...Je suis moi aussi une inconditionnelle de l'allaitement et samuel téte 7 fois par 24h, j'espére continuer le plus longtemps possible.
Almego, samuel est suivi par son pédiatre pour ses RGO, mot*ilium et gav*isc*on depuis sa naissance et il a maintenant bientôt 6 mois, apparemment il n'y aurait pas de reméde miracle sauf le temps, et la patience... C trés dur de le voir souffrir, des fois on a l'impression qu'il machouille un chewing gum tellement il a de reflux...Je vais essayer l'écharpe pour au moins avoir les mains libres et peut être retenter un séance chez l'osthéopathe...Quel traitement as tu pour ton bb ? as tu des conseils, pratiques tu le cododo ?

Jenny, maman de Samuel, 5 mois allaité et cododo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cigogne
Indispensable
Indispensable


Nombre de messages : 1274
Localisation : Franche-Comté
Date d'inscription : 04/06/2006

MessageSujet: Re: RGO   Mer 23 Aoû - 18:36

Chez bébé9 ? tiens, je ne savais pas qu'ils en vendaient... je viens d'aller voir le site et je n'en ai pas vu non plus...
Tiens moi au courant ( renseigne toi d'abord de la marque de l'écharpe, toutes ne se valent pas, malheureusement...)
Peut être as-tu un groupe leche league près de chez toi : les animatrices vendent des écharpes pour aider les mamans qui allaitent.
Je vais aller sur le site LLL et je te dis ça.
J'ai trouvé deux animatrices dans le 81. Appelle les et demande leur si elles ont des écharpes à vendre : ce sont des Girasol qui ont un très bon rapport qualité-prix.

Voici les coordonnées des animatrices :
81 Tarn

TARN NORD


Virginie 05 63 40 58 69
Virginie 05 63 40 58 69 - Réunions mensuelles à la MJC,les premiers mardis du mois à 14h30


TARN SUD


Sophie 05 63 58 11 49
Sophie 05 63 58 11 49 - réunions mensuelles chaque 3ème mardi du mois


Tiens moi au courant...

Cigogne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jenny
Adepte
Adepte


Nombre de messages : 21
Age : 37
Date d'inscription : 23/08/2006

MessageSujet: RGO   Mer 23 Aoû - 19:29

Pas le temps d'aller à bébé 9 aujourd'hui...
J'ai téléphoné au animatrice, une est en vacances et l'autre sur répondeur, je te tiens au courant, et je te donnerai la marque de celle de bébé 9, tu me diras si elles sont fiables...
encore merci,
jenny, maman de samuel, 5 mois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
almego
Adepte
Adepte


Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: RGO   Mer 23 Aoû - 23:50

Jenny, d'après ce que tu dis de l'état de ton bb, je pense qu'il a besoin d'un traitement autre que celui qu'il a, qui n'est sans doute pas suffisant.
Ma fille a motilium et topaal (elle vomissait après le gaviscon), dès qu'elle a eu le topaal, elle a commencé à faire des siestes autrement qu'à la verticale (et surtout à partir du moment où elle a dormi sur le ventre)...nous avons essayé d'arrêter le traitement mais elle traîne ensuite une vieille toux due au reflux. Elle ne prend le ttt que le soir mais son reflux est toujours là, les remontées la réveillent la nuit, il faut alors la prendre à la verticale, la bercer ou lui donner la tt.
Ma pédiatre me prépare à l'idée que ça ne s'arrangera pas avant que toutes ses dents aient poussées (2 ans à peu près)...maintenant nous sommes dans les otites à répétition....dues aussi à l'acidité !
Elle a également un ttt homéo qui commence à faire effet...elle a fait 3 nuits en 1 mois...ce qui n'est jamais arrivé!
Quant à l'osthéo, il m'a dit qu'il ne pouvait rien faire pour son reflux!
Je suis persuadée que l'allaitement a contribué à ce que son rgo ne soit pas plus important que ce qu'il est....vive le lait digeste!

Un des symptômes du rgo est le machouillage comme tu le décris très bien, tirer la langue, se cambrer en arrière etc....
Il n'y pas de remède miracle au rgo puisque ce n'est pas une maladie mais un état...mais je te conseille vivement de consulter un gastro pédiatre (à l'hôpital, ton pédiatre doit te faire une lettre je crois) qui saura adapter le ttt, ton petit Samuel souffre et toi aussi, il faut agir (le mopral (anti acide) est miraculeux...au bout d'une dizaine de jours).
Si ton pédiatre ne veut pas t'envoyer consulter un gastro, va aux urgences et raconte tout ça, les pleurs, les jours sans sommeil, les nuits idem et HURLE s'il le faut!!!
Un forum plein d'infos: RGO pas dodo (il n'y apersonne d'actif sur ce forum mais plein d'infos)

Je me souviens de la détresse que j'ai ressenti tout au long des mois où Adèle souffrait, je t'envoie donc plein d'encouragements et je suis prête à répondre à toutes tes interrogations

Nous avons pratiqué le cododo jusqu'à 3-4 mois et ça nous arrive encore quelque fois....elle a dormi dans nos bras à verticale les 2 1ers mois de sa vie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jenny
Adepte
Adepte


Nombre de messages : 21
Age : 37
Date d'inscription : 23/08/2006

MessageSujet: RGO   Jeu 24 Aoû - 9:06

Encore une nuit agitée...
Peut être vais je essayer le gastro-pédiatre et en parler à ma pédiatre. Elle a tendance à me dire qu'il existe de petits dormeurs, mais il y a une différence entre petit dormeur et pas dormeur du tout !!!! Je me souviens d'une semaine où j'avais "oser" mettre samuel sur le ventre l'aprés midi et qu'il faisait des siestes de 3 h, cela ne s'est jamais reproduit alors que je continue à le mettre sur le ventre...
Je suis prête à tout essayer, car j'ai peur que la fatigue me submerge trop, ca commence dejà a devenir trés difficil...Quel dommage de ne pas pouvoir soulager son enfant et de profiter au mieux de ses moments d'eveil, je me sent impuissante quelque fois et passe des journées épouvantables...Malheuresement c'est tout de même rassurant de savoir que l'on est pas la seule dans ce cas et que d'autres enfants ont le même profil...En attendant essayons d'en profiter, se dire que ca va s'arranger...Merci almengo pour tes conseils, j'ai rendez vous dans deux semaines chez ma pédiatre, je te tiendrai au courant...
Comment va ta petite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RGO   Aujourd'hui à 18:42

Revenir en haut Aller en bas
 
RGO
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM - Le sommeil et nos enfants :: Les reflux gastro-oesophagien et le sommeil-
Sauter vers: