Forum sur le sommeil des enfants et les difficultés rencontrées. Lieu d'échanges, de conseils, d'aide et de soutien pour tous les parents.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ainsi dorment les bébés ... ( extrait )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
clochette
Admin


Nombre de messages : 1081
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Ainsi dorment les bébés ... ( extrait )   Ven 15 Sep - 15:11

Vous pourrez retrouver ce texte dans sa version intégrale dans la rubique " le coin des petites infos "
Voici le lien :
http://nos-enfants-la-nuit.bbflash.net/ftopic12.Ainsi-dorment-les-bebes.htm



Ainsi dorment les bébés ( extrait )

Quand chez nous, on devient parent pour la première fois, on n'a généralement qu'une idée très vague des besoins d'un bébé et des meilleures façons d'y répondre.
C'est particulièrement vrai pour tout ce qui concerne le sommeil, où des attentes souvent irréalistes engendrent inquiétudes (mon enfant est-il normal ?), fatigue, rancours (cet enfant m'épuise), envie de dressage, etc.

Aussi n'est-il pas inutile de donner d'abord quelques faits, fondés sur la physiologie et l'observation.

Quelques faits en vrac

On sait que le petit d'homme naît prématuré, si on le compare à l'état d'"achèvement" de beaucoup d'autres petits de mammifères. Cet "inachèvement" est notamment vrai pour le sommeil, qui va peu à peu s'organiser au cours des mois et des années.
A la naissance, les cycles de sommeil sont beaucoup plus courts que chez l'adulte : 50 minutes contre 90 minutes. Ils vont peu à peu s'allonger jusqu'à l'adolescence.

En phase de sommeil paradoxal (= "sommeil agité" chez les nouveau-nés), le réveil est difficile chez l'adulte, facile chez l'enfant.
Comme le dit le Dr Françoise Delormas, "connaître les cycles permet d'accepter les rythmes de sommeil et d'éveil chez les tout-petits sans dramatiser : leurs cycles sont plus courts que les nôtres, dans un sommeil encore fragile, mal structuré. A chaque fois qu'ils passent d'un cycle à un autre, ils peuvent se réveiller : ils babillent ou restent tranquille-ment les yeux ouverts, ou pleurent".

Avant 3 mois, il n'y a pas d'organisation circadienne (= sur 24 heures). Après 3 mois, l'influence circadienne augmente, les périodes de sommeil stable s'allongent pendant la nuit, le "sommeil agité" diminue dans la journée. Mais l'organisation circadienne n'est pas terminée avant 2 ans.
La proportion d'enfants qui recommencent à se réveiller la nuit augmente après 9 mois pour être à son maximum dans la deuxième année. A 3 ans, 20 à 35 % des enfants se réveillent encore la nuit et cela diminue jusqu'à 5 ans (Dr Nédelcoux du Service d'explorations fonctionnelles du système nerveux au CHU de Bicêtre, 1995). D'après le Dr Jalin (consultation des troubles du sommeil à l'hôpital St Vincent de Paul), les chiffres seraient même plus importants : entre 2 et 3 ans, 60 % des enfants se réveilleraient au moins une fois par nuit, mais seuls 5 % auraient un vrai trouble du sommeil (Que Choisir, janvier 1991). Une toute récente enquête, conduite à Lyon avec 147 enfants de moins de 18 mois, montre que 65 % se sont réveillés dans la nuit et ont gardé les yeux ouverts pendant plus de 20 minutes.

Une étude finlandaise portant sur 270 bébés âgés de 0 à 12 mois, avaient donné les résultats suivants (1990) :
- jusqu'à 3 mois, les bébés dormaient un total de 15 h en moyenne (fourchette de 12 à 20 h), 90 % se réveillaient au moins une ou deux fois par nuit,
- de 3 à 5 mois, près des trois-quarts se réveillaient une ou deux fois,
- de 6 à 8 mois, les deux-tiers se réveillaient une ou deux fois,
- de 9 à 12 mois, 47 % se réveillaient une ou deux fois.

Il est normal pour le bébé de se réveiller la nuit

Face à cette accumulation de chiffres, la question qui vient naturellement à l'esprit, c'est : si tant de bébés se réveillent la nuit, n'est-ce pas parce que cela répond à un besoin physiologique ?

L'anthropologue James J. McKenna, qui avec son équipe de l'Irvine School of Medicine (Université de Californie), étudie le sommeil des bébés dans son laboratoire depuis de nombreuses années, relie ces réveils à l'immaturité du petit humain à la naissance.

On sait que l'apparition de la bipédie a entraîné une modification du bassin et un rétrécissement du canal de la naissance. Dans le même temps, le cerveau de l'homme a beaucoup augmenté de volume. Tout cela a fait que pour pouvoir naître par les voies naturelles, le petit d'homme doit naître prématurément, avant que son cerveau et son crâne n'aient atteint une taille telle que "ça ne passerait pas" (rappelons qu'à la naissance, le cerveau humain n'a que le quart de sa taille adulte, contre 45 % chez les chimpanzés, les primates les plus proches de nous).

Cette prématurité porte sur tous les organes et systèmes, et notamment sur le cerveau. Pour McKenna, la médecine et la société occidentales modernes considèrent que les bébés sont physiologiquement autonomes à un âge où ils ne le sont sans doute pas encore, et où ils ont encore besoin d'être "assistés" par la proximité de l'adulte.

Quand le bébé dort seul, il a plus de sommeil profond (phases 3 et 4), à un âge où ses mécanismes d'éveil ne sont pas encore au point. Or l'on sait que la mort subite du nourisson traduit entre autres une déficience de la capacité à se réveiller. Les réveils nocturnes seraient donc un facteur de protection contre la MSN.
Et il est particulièrement simpliste de décréter, comme le font tant d'"experts" sur le sujet, qu'au-delà de 8 semaines et un poids de 5 kg, les bébés ont des réserves énergétiques suffisantes pour "tenir" toute la nuit sans manger , et qu'il est donc temps de commencer le dressage si l'enfant ne "fait" pas encore ses nuits : les réveils nocturnes ne servent pas qu'à assouvir la faim.

Robert Wright, quant à lui, explique ces réveils de façon très imagée : "Peut-être bien que le cerveau des bébés a été façonné par des millions d'années de sélection naturelle où les mères dormaient avec leurs bébés. Peut-être bien qu'autrefois, si un bébé se retrouvait tout seul la nuit, c'était souvent très mauvais signe (la mère avait pu être dévorée par une bête sauvage, par exemple). Peut-être bien que le cerveau des tout-petits est programmé pour réagir à cette situation en hurlant, de sorte que toute personne proche l'entende et puisse le trouver. Bref, peut-être bien que si les enfants laissés seuls semblent terrifiés, c'est tout simple-ment parce qu'ils sont naturellement terrifiés" .

( ... / ... )

Claude Didierjean-Jouveau

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesgraines.fr
 
Ainsi dorment les bébés ... ( extrait )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alain Le Vern en a décidé ainsi...
» qu'est ce qui nous fait courir ainsi?
» CITRO PLUS:extrait de pépins de pamplemousse
» EPP , l'extrait de pepin de pamplemousse ? Quel dosages
» Extrait d'un livre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM - Le sommeil et nos enfants :: Les réveils nocturnes ( ou trop matinaux )-
Sauter vers: